New York Gangster
!!! AVERTISSEMENT !!!



Ce forum est strictement interdit au moins de 18 ans et déconseillé au moins de 21 ans. Si vous vous connectez sur ce forum c'est que vous répondez à ces critères et que vous êtes un(e) joueur(se)/Rpgiste averti(e).

Le staff décline toutes responsabilités dans le cas contraire et bannira du forum tout joueur(se)/Rpgiste qui aurait menti sur son âge.

New York Gangster, est un forum RPG à contexte fiction mâture mafieux Yaoi où se côtoie sexe, violence, drogue, alcool et prostitution. Donc si vous n'avez pas 18 ans, si vous êtes un joueur(euse)/RPgiste non averti(e), passez votre chemin !

Cordialement
Les admins.


Forum RPG à contexte mâture Yaoi, strictement interdit au moins de 18 ans et déconseillé au moins de 21 ans.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EVENT#2] Six feet under

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [EVENT#2] Six feet under   Jeu 2 Oct - 13:36

Clique ici avant de commencer:
 


IL EST MIDI ET ON EST LE 01/10/14

Stop to Violence, we don't want you !! we want solutions, we want results ! No more gang which terrorize ours quarters and ours roads, no more crimes, no more steals and intimidation ! we are tired of you !! we want to go out without fear ! We don't want cops useless and scared ! Stop to violence ! stop to violence ! Stop to violence !
We are tired of you !

(Non à la violence, on ne veut plus de vous ! On veut des solutions, nous voulons des résultats ! Plus de gang qui terrorisent nos quartiers et nos rues, plus de meurtres, de vols et d'intimidation ! On en a marre de vous ! Nous voulons sortir sans contrainte ni peur ! On ne veut plus des policiers incapables et apeurés !
Non à la violence ! Non à la violence ! Non à la violence ! )


Des mots que des inconnus jurent dans la rue. Des insultes et autres formulations scandaleuses sont prononcées et des fois hurlées au dehors, parmi la petite foule qui s'amasse de plus en plus. Ils n'étaient qu'une trentaine au début, peu sûrs de leur entreprise. Mais le desespoir ayant pris place dans leur coeur, ils s'étaient lancés, qu'importaient les conséquences.
De prime abord, ils commencent à marcher, à brandir des pancartes, à former ce qu'on peut appeler des manifestants somme toute basiques. Ils râlent contre les hommes du pouvoir, contre l'actuel gouverneur de l'état de New york, contre leur politique et leur perte colossal d'argent dans les banques, après ce crash boursier s'étant répercuté dans ce monde, et que tout a basculé sur New York. La violence, les crimes et le désordre fait rage, nul doute qu'il s'agit en fait d'un remake de Sin city, ou de Gotham city. Il ne s'agit pas de carnage commis par des terroristes, mais par des groupes malfamés, des yakuza et des mafieux plus fourbes que jamais.
Comment ces hommes, ces femmes et ces enfants peuvent-ils vivre dans la sécurité et l'ordre, après ce déchainement d'emmerdes, après cette loi de Murphy ? Plus rien ne compte si ce n'est la colère après Miller et ses capitaines de Police, après ces commissaires et ces sergents incapables de faire régner la paix sur New York. Le bronx est devenu un quartier quasi d'immigrés, où ne marchent que des amérindiens monstrueux et dangereux, où peu de famille y trouve leur bonheur. Les logements ne coutent que des misères, mais pour quelle qualité de vie ? Le pire est probablement le Queens et Manhattan, là où les meurtres s'organisent le plus souvent, là où les flingues s'agitent pour un mot placé de travers, là où les motards tabassent le public et le patrimoine, à coup de batte de baseball, à coup de briquet lachés dans les intérieurs de voitures.

Alors ce petit groupe commence à grandir, doucement. Quelques portes d'entrées s'ouvrent timidement, quelques familles apparaissent, un homme avec un canif, une femme avec une casserole, des enfants et des adolescents quittent leur domaine pour circuler avec ce bourdonnement ambulant, noir de monde. .. Et ils crient.. sans cesse, en avançant.
Où ce fusse-ce déjà ? Ah oui, non loin du magasin de Mama, non loin de ce Manhattan aux allures de Ville dominante. Dans ces ruelles où se trouvent en vérité trois milices armées jusqu'aux dents, criant à l'outrage, criant le mal qu'on leur a fait, qu'ils ont subi.
Et vous.. vous le vivez bien, sur New York ? Cette fausse petite vie de merde dans laquelle vous vous êtes fourrée ? Vous y êtes bien ? Vous adhérez aux idéaux de vos proches ? Vous aimez n'être qu'un passif spectateur du malheur perpetuel ? Ou êtes vous un acteur, qui recherche la liberté d'expressions et d'actions, la nouveauté et le changement ?
Quelque chose qui vous fasse vivre.. quelque chose qui vous correspond .. ? Quelque chose.. qui fera de vous ce que vous vouliez être vraiment, depuis le début ? Alors.. Agissez.

- 200 mots minimum -
Revenir en haut Aller en bas
Geori Iouriev

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 22/05/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Jeu 2 Oct - 16:19

ÉVENT #2



Une ombre au dessus du toit, ma cape claque dans le léger vent new-yorkais, le képi assombrit mon visage de sa visière basse.. Les Beretta ont été sortis, camouflés de chaque côté de mon torse, tout comme l'épée aiguisée doucement glissée dans son fourreau et ma tenue en cette journée n'est autre qu'un général observant ses troupes. Et quelles troupes ? Regardez-les défiler en brandissant leurs drapeaux ! Ceux-ci ne sont pas rouges et ne portent pas la faucille et le marteau mais bientôt ils se gorgeront de sang, à l'appel des victimes du passé. Ils ne chantent pas un hymne national mais un écho de haine et de vengeance. Manhattan va voir le brasier s'élever jusqu'au sommet des plus hauts buildings. Je regarde gronder la révolte.

Depuis le haut de ce toit, je ne saurais dire si les troupes sont disciplinées et j'en doute. Je sors la main du pli de ma cape, gantée par le cuir et un judicieux portable en elle que je porte à mon oreille. Mes mots, vous ne les entendrez pas. A qui je parle ? Vous ne le saurez pas. Ma conversation est brève, claquante, murmurée. Il est temps d'agir, quelque soit l'issue. Je range mon portable et observe ces humains semblables à un troupeau de fourmis.

Tout ce que vous verrez n'est qu'une ombre au dessus d'un toit pour peu que vous leviez les yeux ...

Chinatown : Un pousse-pousse dévale la rue, chargée d'une multitude de caisses enflammées pour aller s’écraser dans une vitrine de vendeur de Raviolis et voilà que les asiatiques rejoignent le cortège en contrebas. J'en éprouve une certaine satisfaction, un léger sourire sur les lèvres. Les fourmis deviennent plus nombreuses et ne cessent d'accroître leur nombres dès qu'un bâtiment ou une simple boutique est victime de "malencontreux" accidents. Le pousse-pousse explose peu de temps après, embrasant le pauvre magasin de l'Italien. Quelques personnes en font les frais dans le souffle par leur retard et les premiers blessés viennent envenimer cette colère grondante.

Ha .... La TNT est si difficile à manipuler mais si facile à trouver dans ce pays.

Je fouille ma poche de pantalon pour me sortir mon paquet de Caven C, je prends le temps de me fumer une cigarette, le regard fixé dans cette rue en contre-bas. Ce n'est pas fini ... D'autres "malencontreux" accidents vont suivre ... Mais pas tout de suite ...


Code by AMIANTE


• Fiche
• demande RP
• Liens
Russe (#FFA500)Mandarin (blanc)
Américain (#FF0000)
Listing:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Wilson

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 21/07/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Sam 4 Oct - 13:26

Une journée qui aurait dû être comme les autres pour Oliver ou presque. La population semblait vraiment agitée. Une manifestation assez importante venait de se déclencher dans la rue. Un petit attroupement puis un plus grand. Le Blast voulait en apprendre un peu plus sur la situation et décida de se mettre dans une ruelle pour cela. Il grimpa à une échelle de secours sans aucune difficulté pour observer l'attroupement en hauteur et lire les panneaux de recommandation. Apparemment les gens en avaient assez de l'insécurité des lieux, des gangs et de l'inefficacité des services de police. En gros une excellente raison de se plaindre à bien y regarder. Cependant les choses commençaient déjà à dégénérer avec des explosions au niveau des magasins. Ca ça sentait plutôt quelque chose pour mettre un peu plus de désordre.

Oliver était vêtu d'un jean noir et d'un t-shirt blanc avec une veste noire à fourrure blanche. Il avait toujours sa longue tresse couleur chocolat qui virevoltait un peu dans le vent. Ses yeux couleur améthyste observaient un peu plus certaines personnes qui étaient opportunistes de la situation. Il allait falloir calmer le jeu sans doute mais c'était le boulot des flics. A cet instant Oliver se remercia mentalement d'avoir pris un pistolet Beretta. Il pourrait toujours l'utiliser en cas d'extrême urgence. Pour le moment il était en sécurité mais il comptait bien descendre de son perchoir. Puis même s'il ne le montrait pas sur son visage ou son comportement l'adolescent s'inquiétait pour Veraci. Il tenait beaucoup à son chef même si pour le moment il gardait ça pour lui.

Oliver se mit à observer un peu plus les hauteurs voir si quelqu'un d'autre avait eu la même idée que lui. Apparemment c'était le cas mais impossible de dire de qui il s'agit.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Sam 4 Oct - 21:10





















 Six feet under



Sans le vouloir au départ, Adriel s’était retrouvé aux premières loges de toute cette agitation. Il était sorti dans le but de passer une journée tranquille à faire quelques magasins et ajouter de nouveaux éléments à sa garde robe. Vêtu d’un jean bleu foncé et d’un débardeur vert au dessus duquel il avait enfilé une veste marron qu’il avait laissé ouverte, il avait tenté de passer inaperçu en enfilant un chapeau de la même couleur que sa veste ainsi qu’une écharpe qu’il avait remonté au dessus de son nez. Ainsi il pouvait se balader dans les lieux les plus peuplés sans risquer d’être dérangé par ceux qui pourraient le reconnaitre.  

Il se trouvait dans une petite boutique de vêtement lorsque l’agitation commença à se faire dans la rue. Au départ il ne prêta pas vraiment attention à ce qu’il se passait, contrairement aux autres clients curieux qui sortir jeter un coup d’œil à l’extérieur.  Mais alors que le temps passait, le bruit se fit de plus en plus entendre et de plus en plus de personnes sortirent pour se joindre à la foule. C’est là qu’il décida de sortir à son tour et voir de quoi est-ce qu’il s’agissait. Devant lui, un nombre incalculable de personnes, certaines étaient armées et d’autres brandissaient de grands panneaux. Leur chant se faisait entendre au fur et à mesure de leur marche et devenait de plus en plus coléreux.

Pui d’un coup, un grondement sonore se fit entendre, suivit de cris encore plus intenses. Tournant la tête vers l’autre bout de la rue, il constata qu’un magasin venait de sauter. Il ferait mieux de ne pas trainer ici s’il ne voulait pas subir le même sort que les personnes qui se trouvaient à proximité de ce magasin... Très rapidement, il s’éloigna des lieux alors qu’une seconde explosion se fit entendre. Il fallait qu’il trouve un endroit où observer tout en restant en sécurité et il avait déjà sa petite idée. Il se glissa dans une ruelle et emprunta un escalier de secourt pour monter sur un toit. Et quelle ne fut pas sa surprise en constatant que d’autres personnes avaient eu la même idée que lui. Face à lui se trouvait une silhouette qui lui était familière.

- Salut… Oliver c’est ça ?

Il s’avança un peu plus sur le toit, dépassant son compagnon Blast Wave alors que son regard restait fixé sur l’attroupement. Il était curieux de voir comment les choses pourraient évoluer et à quel point irait cette révolte. Pour le moment il valait mieux observer, mais il avait fortement envie de mettre son grain de sel dans cette histoire...





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Dim 5 Oct - 12:03

Deux jambes élancées et musclées passèrent vivement dans un carrefour de ruelles. Puis elles disparurent. Quelques minutes plus tard, elles s'arrêtèrent progressivement, et un visage d'adulte se leva sur les foules, les pancartes, les cris.. mais il ne s'en arrêta pas la et riva son regard vers le ciel, où se dessina deux silhouettes. Il cligna des yeux et jeta de nouveau un oeil sur l'amas de personnes.
James avait entendu parler de cette agitation il n'y avait même pas trente minutes, de par un de ses collègues inquiets. Bien entendu il s'agissait d'un de ses seuls amis en qui il avait confiance. Quand il vit donc ce grand barrage, il fut encore plus dépité que tout à l'heure où il avait capté un autre rassemblement de manifestants. Il y en avait bel et bien plusieurs.
Une vraie rébellion en somme qui pouvait très mal terminée. Merde, et les forces de polices tardèrent à venir, pour changer. Après tout, cela demandait une organisation sans faille, et il savait qu'une moitié de ses collègues les plus peureux ralentissait la chose.

Il se recula pour se dissimuler dans l'ombre d'une venelle, pour ce qu'il y avait d'ombre évidemment, et il appela en demandant où ils en étaient.. rien à l'horizon. Quant à ses camarades motards, il n'en avait encore croisé aucun. Son regard fit une ronde complète et il allait pour se diriger vers le commissariat le plus proche, celui de Manhattan, mais il s'abaissa par automatisme lorsque plusieurs explosions eurent lieu, faisant vibrer le sol. ..
Les yeux écarquillés, il redressa la tête pour voir.. voir celui ou celle qui avait fait ça. Un coup d'oeil aux fenêtres. .. Comment voir bordel . ? Pour sûr qu'il ou elle voulait voir son chef-d'oeuvre. Son sang bouillonna.. des victimes innocentes étaient touchées par cet acte terroriste. Il sortit son arme.. c'était le meilleur moment lorsque la panique gagnait la populace. Ils s'en foutaient désormais de tout, et se rangeraient même dans son camp parce que justement... James avait ce petit air de Flic, quoiqu'il en soit. Il courut en cherchant du regard et aperçut enfin une silhouette. .. différente de celles qu'il avait capté tout à l'heure. Il leva son arme calmement et visa.
Mais ne tira pas. Autant ne pas l'alerter.. puis il n'était sûr de l'identité de la personne. Il chercha des yeux les deux autres silhouettes qu'il avait capté et ne les trouva pas...
Il jura et finit par penetrer le batiment où il avait vu la grande forme noire solitaire et monta par deux les marches.. Il en avait pour des plombes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mar 7 Oct - 12:00




On m'a toujours dit que j'avais un certain penchant pour le danger... Je dirai plutôt que ce n'est pas le danger qui m'excite, mais l'adrénaline. Et quand j'ai reçu la veille, un certain courrier sans nom qui m'indiquait de me rendre vers midi du côté du magasin de jouet. Sur le coup, je me suis dit ... " barbant" et la lettre avait fini sa route dans la poubelle. Mais après plusieurs passages devant cette dite lettre et le mot magasin de jouets qui tournait dans ma tête et bin... Ouai, la curiosité avait pris le dessus. Pourquoi m'envoyer ça s'il devait rien se passer d'intéressant ? Au pire, c'était un traquenard... Mais avec le monde qui traine dans le coin ça me paraissait difficile.

Et voilà la raison pour laquelle je me retrouve ici, au milieu de cette putain d'émeute digne d'une grande ville telle que New-York. Moi et mon appareil à bombarder tout ce qu'il se passe. Les gens s'égosillent et ça pète... Ouai, ça commence à déborder grave. Mais qu'est-ce que c'est excitant !
Alors j'immortalise tout ça ! Après tout, j'ai tout ce qu'il faut. Je prends en photo ce type qui est debout sur une table et qui brandit une pancarte, mais... Très vite, il se fait canarder. Les gens paniquent courent dans tous les sens. Je me fais secouer comme une ardoise magique.
Je remonte ma capuche sur la tête pour cacher un minimum ma gueule. Ça sent la grosse merde. Ça me donne encore plus envie d'immortaliser tout ça. Je me mets en mode caméra et zoom. Voilà ! Mon regard se promène partout. Vers les boutiques, les gens, les objets les fenêtres et les toits. Il y a du monde partout. Rien ne doit m'échapper.

Un petit sourire s'affiche sur mes lèvres. J'aime ce spectacle. Les gens qui gueulent et qui flippent tout en défendant leur intérêt. Depuis longtemps ça aurait dû être fait. Et si vous voyez un peu tout ce que je peux voir à travers mon objectif... C'est une sorte de boite de pandore. Voilà pourquoi j'ai fait ce choix de vie.
Je me rends compte que je vis encore à travers les spectacles de cette ville... Est-ce que tout ceci est utile en ces temps durs. Oui ! Est-ce que ça sera utile ? Je 'espèrel, parce qu'à mon humble avis... La mafia et la police d'ici sont une mauvaise blague.

Hum... j'ai de bons clichés... Intéressant...

Revenir en haut Aller en bas
Yahto Akwesasne

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 17/03/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mer 8 Oct - 19:21

De la tranquillité à New York ? Impossible il faut croire d'après ce que Yahto avait sous les yeux. L'amérindien était dans les rues vêtus d'un pantalon noir et d'un t-shirt marron et heureusement pour lui il avait pris un sweat gris. Ses cheveux étaient détachés alors qu'il avait du mal à en croire ses yeux. Lui qui était simplement parti pour réviser un peu dans un coin tranquille se trouvait face à une manifestation qui prenait de l'ampleur. Il tenait la lanière de son sac à bandoulière alors que les gens criaient et brandissaient des pancartes. Ils étaient vraiment en colère et semblaient rager contre l'insécurité des rues et la prolifération des gangs. Autant dire qu'une fois que Yahto avait compris cela il ne se fit pas prier pour mettre sa capuche afin de cacher qu'il était amérindien. Après tous les tribes sont réputés pour être les plus violents. Bon personne n'aurait pu deviner facilement qu'il en faisait parti mais autant ne pas tenter le diable surtout face à une telle foule.

L'adolescent s'était retiré au niveau d'une ruelle et regardait les choses. Il y avait des explosions, des balles qui fusaient aussi dans tous les coins sans parler des casseurs qui s'en donnaient à cœur joie. A cet instant Yahto sentit une poussée d'adrénaline l'envahir. Il attrapa une planche qui trônait à côté d'une ruelle pour se protéger. Il était venu à New York pour ce genre de chose. C'était une ville vivante et qui était toujours pleine de surprise. En gros on n'avait pas le temps de s'ennuyer ici.

Etrangement il se doutait que les choses allaient encore plus dégénérer et il était prêt à les affronter. Il repéra dans une ruelle en face deux personnes qu'il ne connaissait pas sur un escalier de secours. Eux aussi semblaient observer la scène. Il y avait un jeune homme qui était complètement pris dans le feu de l'action et qui prenait des photos. On pouvait dire qu'il y avait toute sorte de personne dans cette manif.

Finalement Yahto se lança dans la foule pour se diriger vers le lieu des explosions afin de voir l'état des blessés. Il n'était pas du genre à être sans cœur et s'il le pouvait essayerait de donner un coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Ven 10 Oct - 10:45


[EVENT#2] Six feet under


Il avait déjà été mit au courant de ce qu'il se passait en ville, mais alors que le commissariat essayait de s'organiser pour former les troupes de rabattement, certains trainaient la pattes pour ralentir le moment pour eux d'aller sur le terrain. Bande de froussards ! Owen râlait contre eux. Contre tous. Même contre les manifestants. La police faisait déjà ce qu'elle pouvait pour faire respecter un peu la tranquillité des rues, mais étant en sous effectif c'était pas évident. Il tournait en rond dans l'entrée sous les yeux de quelques collègues qui osaient pas lui dire de se calmer tellement il avait l'air sur les nerfs. Fallait dire que là, il avait une folle envie de s'allumer une clope. Du coup, il grognait contre tout ce qui pouvait venir le déranger à ce moment là.

Finalement, voyant que ça n'avançait toujours pas, il passa un gilet par balles, chargea son arme en prévoyant des munitions et mit sa veste par dessus pour cacher tout ça. Avant de finalement sortir. Il y a bien un ou deux autres qui ont essayés de le retenir, mais il n'allait pas se laisser faire. Et après leur avoir grogné dessus sans douceur, ils ont finit par le laisser partir. Alors d'un pas décidé et un peu sur les nerfs, il se rendit à la manifestation. Se faufilant entre les gens en colère, son arme bien cachée et sa veste fermée pour ne pas montrer le gilet dessous. On sait jamais ce qui peut arriver.

Voyant les magasins plus loin qui se mettent à péter sous des explosifs, il s'y dirige rapidement. Courant pour aider ceux qui sont blessé et appel aussitôt l'hôpital pour qu'il se mette en urgence et envoi de quoi rameuter les blessés. Certains vont rejoindre les manifestants, mais d'autres se laisse faire et emmener sur le côté. Un peu plus en sécurité pour le moment en attendant les ambulances. Il ne faisait pas reculer les gens enragés, mais il était au moins les victimes innocentes. Seul, il ne pouvait pas faire grand chose de toute façon..

Codage by Bird for all forums ©


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Sam 11 Oct - 14:16



Six Feet Under
Event #2

Tala avait été prévenue tôt ce matin, l’un des gardiens du Zoo avait contacté le directeur du Zoo en état de panique et les anciens avaient été contactés pour un cas d’urgence. L’indienne s’était donc rendu de toute urgence au Zoo, plusieurs de ses collègues étaient déjà sur place et la plupart des gardiens y avaient été conviés. On leur avait annoncés que tôt ce matin l’une des meutes de loups gris avaient pris la poudre d’escampette et s’étaient enfuit du Zoo. Le directeur avait prévenu les forces de l’ordre pour lancer les recherches. Il ne fallait absolument pas que les civils ne soient attaqués et il fallait se dépêcher pour les retrouver. Chaque vétérinaire du Zoo était donc parti quadriller les rues avec un à deux gardiens. Les forces de l’ordre ayant été prévenues de cette fuite, les vétérinaires avaient été équipés de pistolets à munitions paralysantes. Tala avait pris par la même occasion sa chemise contenant son matériel dès fois qu’une des bête ait été blessée. Ca pourrait toujours être utile.

Autant dire que la situation était catastrophique pour la comanche. Pour elle, les loups étaient sacrés, et elle n’avait aucune envie qu’ils soient sauvagement abattus par de misérables humains. Elle s’était attelée, ayant quelques connaissances en pistage. Mais le plus dur était de trouver la piste de la meute dans une ville pareille. Elle aurait été en forêt, c’aurait été bien plus simple. Mais là, c’était comme trouver une aiguille dans une botte de foin. Néanmoins elle restait parfaitement calme et aux aguets. Ses pistes l’avaient menées non loin des agitations qui se faisaient entendre  depuis un bon moment de l’autre côté de la ville. Quand soudain, des explosions avaient retenties, affolant la population qui s’était mise en état de panique. Tala bronchait dans sa barbe qu’elle n’avait pas. C’était bien le moment. Les cris lancés par la population affolée, poussèrent les loups à réagir puisqu’elle entendit leur cri. En les entendant, Tala se précipita dans la rue bondée et pleine de monde, les explosions et les tires fusaient. C’était un vrai bordel sans nom. A l’angle d’une rue, elle aperçue la meute se faufiler en coursant un groupe de personnes. Le gardien qui l’accompagnait la perdit de vue tellement elle fusait comme une footballeuse américaine. Malgré la foule qui la bousculait elle arrivait tout de même à se frayer un passage jusqu’à arriver dans la fameuse ruelle.

Elle tomba nez à nez avec les loups en chien de faïence avec des types qui tentaient de monter là où ils pouvaient. Elle ne se fit pas prier et n’attendit pas un instant de plus pour tirer quatre balles qui touchèrent droit au but et assommèrent les loups qui tombèrent au sol. Endormis. Elle ne risquait rien. Et bien que le loup soit son animal fétiche, ils n’en restaient pas moins dangereux, apeurés par ce vacarme et l’affolement dehors. Elle prit son talkie-walkie et informa le reste de la troupe qui les recherchait pour les informer qu’elle les avait trouvés et qu’ils étaient endormis. Par chance, ils n’avaient blessés personne. Mais avec tout ce bazar elle ne savait pas comment elle allait les transporter. Elle s’approcha d’eux calmement et s’accroupi à leur niveau pendant que le gardien qui était avec elle avait réussi à se frayer un chemin jusqu’à elle. Il ne fallait pas trainer ici plus longtemps, le coin était vraiment trop risqué. Il avait demandé de toute urgence à ce qu’une équipe vienne les dégager, lorsqu’une explosion toute proche fit des dégâts. Tala grogna, pourquoi tout ce bordel ? Qu’est-ce qui se passait actuellement ? Elle s’était levée et avait ordonnée au gardien de rester près des loups, ils seraient de toute façon endormis jusqu’à la fin de la journée.

Elle courut pour voir que l’explosion avait fait des dégâts. Elle repéra un des siens courir vers le désastre et le suivit. Elle sourit, au moins un qui bougeait son cul pour aider les blessés. Elle le rejoignit et elle n’en fut pas mécontente d’avoir pensé à ramener sa sacoche de matériel médical. Elle se tourna vers Yahto et lui sonna un ordre d’une voix parfaitement calme et autoritaire.
- Récupères tous les blessés que tu vois et ramène les dans la ruelle plus loin, je vais m’occuper d’eux !

Elle s’attela à aller chercher ceux qui étaient le plus à risque en les éloignant des bâtiments en feu pour les ramener dans la ruelle où se trouvaient les loups endormis. Tandis qu’elle laissa Yahto s’occuper des autres blessés, la comanche commença à faire un check-up des blessures des premières personnes qu’elle avait ramenée et commença à soigner ceux qui en avaient le plus besoin. Elle n’était pas médecin, mais elle faisait le nécessaire pour qu’ils soient le moins endommagés.



Revenir en haut Aller en bas
Leiffer Von Zaccaria

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 18/12/2013

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mer 15 Oct - 14:48





Leiffer marchait tranquillement dans les rues pour se rendre dans Chinatown pour aller manger chinois ce midi. Vêtu aux quatre épingles, costard, cravate, une sacoche pendant à son épaule, les cheveux noués en arrière parfaitement bien coiffé et des mitaines blanches en cuir. Il était juste méconnaissable. Même Sevy aurait eu du mal à le reconnaître ou aurait cru qu'il était tombé sur la tête pour être habillé ainsi. Mais non, Leiffer allait juste  se rendre à une des réunions de la loge de son oncle ou il devait animé une planche très sérieuse sous les soucis d'alcool et du tabagisme des jeunes adolescents de 10/14 ans qui augmentait rapidement sans que l'on arrive à canaliser. Ses "Frères" allaient certainement apprécier et débattre le plus calmement du monde sur la question après Leiffer leur ait donner matières et faits tangible.

Tout en arrivant au cœur du quartier chinois, il entendit une grande explosion et les gens hurler, autant de panique que de rage. Cela ne sentait vraiment pas bon dans le coin pour un Italien... vu quand il vit qu'un groupe de Chinois alla en découdre et démolir une boutique Italienne. Comme le Métis Russe/Allemand le pensait, les Foxes auraient de plus en plus de mal à tenir ce quartier qui tendait à se révolter et a prendre son indépendance. Dans tous les cas, lui n'avait pas à s'en faire. Son arme sous sa veste, bien attaché avec un harnais style police, il était prêt en découdre à n'importe quel instant. Alors qu'il avançait tranquillement au milieu de ce merdier, il remarqua son cousin Adriel avec un autre jeune. Il décida d'aller les rejoindre pour voir comment ils allaient. Leiffer était un peu mère poule avec son cousin.

- Bonsoir Adriel... tu ne devrais pas rester là avec ce qui se passe, lui dit-il en s'allumant une cigarette. Bien que nos cheveux blonds et nos yeux bleus affichent clairement notre non appartenance Italienne, la tension ici échauffe trop les esprits.

Oui, oui, il lui tombait dessus comme une mère sur son poussin, lui faisant des remontrances. Mais bon la situation était bizarre, un costard cravate et monter sur une échelle de service pour aller faire la maman inquiète à son cousin, c'était pittoresque.



Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Dim 19 Oct - 20:29





















 Six feet under



Durant tout la matinée Tori, son perroquet, avait semblé agité et très nerveux. Il ne cessait de voler d’une pièce à l’autre et de cogner le bec contre la vitre. Si au départ Mink avait interprété ce comportement comme un besoin de sortir pour prendre l’air, il comprenait mieux la raison maintenant qu’il se retrouvait face au chaos ambiançant les rues. On disait souvent que les animaux avaient un sixième sens et cela se confirmait cette fois.

Une fois sorti, l’oiseau au plumage rosé s’était envolé en direction de rues agitées et Mink l’avait rapidement suivit à pied, intrigué par ce qu’il voulait lui montrer. Et il fut bien surprit en constatant l’état des choses. Sous ses yeux, des gens criaient, se battaient alors que d’autres fuyaient vers un semblant de sécurité ou se reculaient simplement pour une meilleur vue du « spectacle ».

Un froncement de sourcil apparu sur son visage, contrairement à certains qui observaient la scène, il n’éprouvait aucune satisfaction face à ce genre de choses, bien au contraire. C’était triste de voir à quel point les humains pouvaient rapidement tomber dans la violence et le chaos. Il se demandait comment est-ce que les choses avaient démarré et surtout qui était le cerveau qui avait lancé la première étincelle qui se transforma en immense brasier.

Il faisait peut-être partie d’un gang très redouté mais ça ne faisait pas pour autant de lui quelqu’un de violent. Il ne cautionnait pas les violences gratuites et refusait de voir des innocents souffrir. Ainsi, lorsque la première explosion se fit retentir, ses jambes bougèrent d’elles seules en direction des blessés afin de les aider.

Son cœur s’allégea en constatant qu’il n’était pas le seul à prendre cette initiative et il fut encore plus fier en reconnaissant ses frères de gangs. D’un mouvement de tête, il salua le plus jeune puis la jeune femme avant de porter un premier blessé vers la ruelle indiquée. Ca faisait bien de voir un peu de courage et d’humanité dans ce genre de situations...

D’un regard, il vérifia la position de Tori et s’assura qu’il ne s’éloigne pas trop de lui. Les balles fusaient un peu plus loin et il préférait qu’il reste dans son champ de vision pour éviter qu’il ne soit malencontreusement blessé.

Il posa l’homme au sol et le laissa aux soins de ceux qui s’y connaissaient un peu plus en premier secourt.  En se redressant, il remarqua d’autres corps allongé au sol et il fut bien surprit de constater qu’il s’agissait… de loup. Décidément, c’était vraiment le bordel aujourd’hui... Il chercha des yeux la Tribe et vint l’interroger.

-Comment est-ce qu’ils sont arrivés là ?

Avec toutes ces explosions et autres actes de violence ces pauvres animaux n’étaient absolument pas en sécurité et il fallait les déplacer au plus vite, mais comment… Vu l’état des choses, aucun véhicule ne pourrait passer et de plus de nombreuses rues étaient bloquées. Impuissant et à court d’idée, il retourna aider les blessés tout en cogitant à une solution pour aider ces pauvres animaux qui au final, l’inquiétaient bien plus que les humains blessés.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Geori Iouriev

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 22/05/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Lun 20 Oct - 22:44

ÉVENT #2



Qu'il était bon de pouvoir observer ce chaos depuis le toit et bientôt je ne serais plus seul. Il était parfois si facile de croire en l'illusion, en l'ombre d'un soldat perché sur les toits, en un seul responsable ... Oh non, ce résultat n'est pas celui que d'un seul homme Je connais bien trop la guère pour savoir comment la mener.

D'ici, je pouvais voir d'autres fumées se lever petit à petit ci et là. Manhattan et Chinatown ne sont que le prémisse à cette futur guère qui nous attendait tous. Je l'attendais, je ne le niais pas : la clameur des foules offusquées par ce règne abjecte de gangs bien plus intéressés par l'argent, la drogue et le sexe qu'au bien être de ceux qui les font vivre.

Quand est-ce qu'ils apprendront que l'on ne peut gérer des hommes que par la confiance et la réciprocité ? Par la force mais aussi le respect ? Sans doute jamais ...

Tous les règnes ont une fin et il se pourrait bien que l'on voit sous peu le vrai visage de ceux qui veulent le détruire. en attendant, les bruits se font en ce lieu d'observation, des voix que j'épie en coin, nul doute qu'ils seront bien plus nombreux sur ce toit si je ne file pas rapidement. Un battement de cape, le bruit des bottes cirées sur le sol formaté et voilà que je me décide enfin à quitter ma grande tour d'observation. Je ne prendrais pas la cage d'escaliers tout de suite.

C'est des ailes bien particulières qui arrêtent ma marche militaire. Un perroquet rose de plumes venait se poser sur mon épaule, je lui murmure des mots russes si doux, si affectueux en caressant son plumage de ma main gantée de cuir. Je fouille ma veste, le képi baissé, afin de sortir un calepin et un stylo. Protégé un minimum par le muret de la cage d'escaliers, j'écris un mot que j'attache à la patte du perroquet qui me réclame un autre petit câlin avant que je ne le guide du bout des doigts vers l’horizon et vers son maître. Il s'envole librement sous mon regard acier.

Le mot dit ceci :


- Rue du cerisier en fleurs. Bentley noire et drapeaux rouges.
G.


Le chauffeur m'attendait déjà en bas, le moteur en route à l'arrière des manifestations, je n'avais plus qu'à descendre le rejoindre. J'ouvre la porte grinçante en métal rouillée avant de m'engouffrer dans l'obscurité.

Code by AMIANTE


• Fiche
• demande RP
• Liens
Russe (#FFA500)Mandarin (blanc)
Américain (#FF0000)
Listing:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Wilson

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 21/07/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mar 21 Oct - 8:02

Le chaos commençait à faire de plus en plus rage au sein de cette ville et notamment de ce quartier. Des explosions, des tirs, on aurait dit véritablement l’apocalypse. C’est au sommet de l’escalier de secours qu’Oliver observa ce spectacle de désolation. Il fallait agir surtout aux vues des explosions il devait y avoir des blessés. C’est alors qu’il vit une silhouette familière le rejoindre et qu’elle ne fut pas son étonnement de voir Adriel arriver. L’adolescent eut un large sourire se tracer sur son visage à son approche. Au moins il n’était pas le seul Blast présent dans ce merdier.

« Salut Adriel. On dirait qu’on est face à un sacré merdier tu ne trouves pas ? »


Oliver reporta son attention sur la foule alors que certains prenaient le temps d’aider les passants notamment des amérindiens. Il remarqua aussi un jeune garçon dans la foule qui prenait des photos de la situation ce qui était plutôt étonnant dans tout ce bordel. C’est alors que quelqu’un d’autre vint les rejoindre, un homme blond plutôt mignon. A sa façon de parler on pouvait clairement deviner qu’il connaissait Adriel. Il voulait qu’il se mette à l’abri de tout ce bazar.

« Pour être honnête je ne pense pas qu’il y ait un endroit sûr dans cette ville pour le moment m’sieur…C’est le bordel partout de ce que j’ai cru comprendre. »

Oliver n’avait pas perdu son sourire pour autant en faisant ce commentaire. Il observa en bas.

« Je pense qu’on devrait venir en aide aux blessés surtout avec tout cet attroupement les secours ne vont pas pouvoir arriver facilement. Puis il vaut mieux aussi rester ensemble pour notre sécurité…je ne crois pas qu’ils soient en colère uniquement contre les italiens de ce que j’ai observé. »

Surtout que cette manifestation avait lieu à cause des gangs apparemment et l’ado n’aimait pas que des gens soient blessés pour cela. Veraci lui avait dit d’observer, pas d’intervenir mais il ne pouvait pas rester là les bras croisés à ne rien faire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mar 21 Oct - 16:19
























Adriel hocha simplement la tête suite à la question d’Oliver. Ses mots résumaient assez bien la situation : c’était la merde. Et vu comme c’était parti, ça allait être très difficile de calmer les choses. La chaleur ne cessait de monter d’un cran supplémentaire  et le chaos prenait de plus en plus d’ampleur. Un petit sourire amusé vint fleurir au coin de ses lèvres, c’était plutôt amusant de regarder tout ce monde se taper dessus pour un rien. C’est fou ce que les humains pouvaient être cons.

Il tourna la tête alors qu’une voix familière se faisait entendre et il ne pu s’empêcher d’éclater de rire en voyant que son cousin s’était donné la peine de monter sur le toit, habillé d’un costard, afin de lui faire la morale.

- Sympa la tenue, plus discret tu meurs.

Il était plutôt d’accord avec les premiers mots d’Oliver. Par contre, l’idée de se jeter dans a gueule du loup dans l’espoir de sauver deux trois personnes qui ne le méritaient peut-être même pas… il le sentait moins. Pas qu’il était lâche, c’est juste que l’altruisme n’avait jamais été une de ses qualités.  

- Pour le moment l’endroit le plus sûr reste les toits, enfin sauf si les explosions reprennent… Donc je crois que je vais rester encore un peu ici.

Pour appuyer ses mots, il s’approcha du rebord et s’y assis, laissant un peu pendre ses pieds dans le vide. Il jeta un regard vers les deux autres, se demandant ce qu’ils contaient faire.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Dim 26 Oct - 12:33

Enfer et damnation.
James courait le long des escaliers qui montaient. Rare furent les fois où il avait eu les tripes nouées. L'instant devenait de plus en plus critique, et il ne voyait pas beaucoup de ses collègues sur place. Bon sang, pensaient-ils aux civils, susceptibles de se faire blesser plus qu'ils ne l'étaient déjà. Il ne savait si l'homme qu'il pourchassait était l'investigateur de tout cela - ou d'une partie du chaos, mais autant dire que voir un homme calme sur un toit attirait la suspicion.
De fait, ca lui donna l'envie d'en savoir plus. C'est alors qu'il entendit de nouveaux cris. .. Il s'arrêta. .. Etait-ce son devoir que de pourchasser un potentiel criminel ou celui de sauver des vies ? Il serra un peu plus des dents, et monta encore. Il y était presque ! Il vit alors un homme descendre calmement, et le visa d'un coup pour l'arrêter. ..

- Hey vous. .. !" Il demeura maitre de lui-même, mais le problème était de savoir s'il était l'homme qu'il cherchait ou un simple civil. Une personne aussi calme ne pouvait être qu'avertie. " Qu'est-ce que vous faisiez sur le toit ?!"
Devait-il prendre des risques bordel ?
Son portable vibra. Sans doute l'appel de son ami. Il fallait qu'li en sache un peu plus mais sur le moment il était un peu.. en train de tenir en joue quelqu'un.

Il finit par conserver son bras tendu, l'arme fermement tenue, tandis que de son autre main, il chercha son tel pour le prendre, sans lâcher des yeux sa cible, et répondit. Il ne le sentait pas du tout. Mais fallait qu'il descende à tout prix.

"- Nous arrivons, l'intervention de l'armée ne va pas tarder non plus, fais en sorte de ne pas griller ta couverture."
Alors que James termina son appel téléphonique en deux trois phrases, il regarda le grand brun ténébreux, et lâcha :

"- Vous allez me suivre, et en douceur." dit-il simplement alors qu'il reculait deja.. Comment dire, il ne pouvait pas le laisser passer, sachant tres bien que dans une autre posture il pouvait se montrer plus vulnérable. Mais il nétait pas non plus judicieux de descendre les escaliers à reculons.

Merde. Il arrêta de le viser, et le regarda longuement. Il le retrouverait et s'occuperait de son cas après cette histoire reglée. Il remonta son arme et somma :

-Ouvrez votre veste. Très doucement."
Juste s'assurer.. Qu'il n'avait pas d'autres détonateurs ou une arme. Si ca se trouve, c'était peut-être un kamikaze.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mer 29 Oct - 19:49




J'observe tout derrière ma caméra. Le visage transformé des gens... Des grimaces, des cris de révolte, de la peur... Un vrai drame. Waou ! C'est le gros bordel ! Ok, y a pas mal de panique sur la place, mais malgré cela, tout ça me fait plaisir. Et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que les gens se réveillent enfin. Cette putain de populace qui est restée tout ce temps, plan-plan, ouvre enfin les yeux ! J'avais fini par croire que tous avaient de la merde aux yeux.

Bien sûr que cette ville est pourrie ! Ce n'est pas nouveau mes petits gars.

J'ai envie d'immortaliser tout ça à travers ce film... Que ce jour marque l'histoire et ne soit jamais oublié... Je sens mes lèvres s'étirer dans un sourire incontrôlable. Mais mon sourire s'efface très très très vite. Je cligne un coup et baisse ma caméra en croyant avoir une hallucination.
Rien ne sort de ma bouche entrouverte sous une énorme surprise qui me tombe dessus alors que de nouvelles personnes se mettent à brailler. Et là je ne fais pas mon fier, je grimpe comme n'importe quel débile sur un banc et rebraque ma caméra dans la foule. Non ce n'est pas une hallucination... Y a des loups ! Mais c'est quoi ce bin's !
Euh... C'est quoi le rapport de balancer des bêtes sauvages dans la rue et cette révolte ?... Je ne pige pas tout, mais en tout cas, elles foutent un sacret raffut... Et moi, je ne vais pas rester longtemps ici et m'éloigner précautionneusement avant de me faire dévorer.

Lentement, je descends du banc et m'éloigne à reculons tout en prenant des dernières images. Mais quand on ne regarde pas où on marche, arrive ce qu'il doit arriver...
Je me prends de pleins fouets un type. Grand sursaut et je me retourne direct sans m'excuser et braque ma caméra sur ce mec : grand, basané, une plume, une tresse et j'en passe. Je le dévisage un instant puis baisse ma caméra. Je vais pour sortir une crasse pour changer un peu mes habitudes, mais je vois une nana tout aussi basanée soigner des gens... Et là, mes neurones se connectent d'un seul coup.

-Cool...

Y a des Tribes dans le coin. Et bin et bin... Voilà les grands manitous... Et ils semblent vouloir faire du bon travail. Je rebraque ma caméra sur eux.

- Immortalisons cette scène. Les Tribes qui aident la populace... Quelle belle image.

J'affiche un grand sourire et film tous ces blessés. Ne croyez pas que je me régale de ce spectacle. Je ne fais que récolter des éléments.

- Je vous aiderai bien, mais je ne pense pas vous être d'une grande aide avec mes faibles capacités de soigneur. Je vous enverrai quelques images souvenir par contre. Qu'avez à dire au sujet de cette révolte ?

J'aurai dû faire reporter. Voilà Milan t'a raté ta vocation.
Revenir en haut Aller en bas
Yahto Akwesasne

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 17/03/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Ven 31 Oct - 11:12

C'était un véritable bordel dans cette ville il n'y avait pas d'autre mot à cet instant. Yahto faisait son possible pour aider les blessés et il fut heureux de voir qu'il n'était pas le seul à agir. Il reconnu Tala qui arriva et qui prit les choses en mains. Elle lui demanda d'apporter les blesser dans la ruelle pour qu'elle puisse les examiner. Autant dire que le jeune adolescent ne se fit pas prier pour faire ce qu'elle disait. Par contre quel ne fut pas sa surprise on voyant une meute de loup endormie. Ils devaient venir du zoo il n'y avait pas d'autre explication. Enfin pour le moment il fallait s'occuper des blessés. Un autre Tribe ne tarda pas à arriver et il reconnu rapidement Mink. Il lui fit un signe de tête en guise de salue avant de se remettre au transport des victimes dans la ruelle.

Bon il fallait faire vite à cet instant, la vie des gens en dépendait. C'est alors qu'il percuta quelqu'un, un jeune qui semblait filmer la scène. Sur le coup il n'y prêta pas vraiment une grande attention préférant s'occuper de la populace. C'est alors que cet inconnu se mit à les films et à faire une remarque sur les Tribes. Yahto n'aimait pas vraiment se faire filmer et encore moins les questions dans ce genre de situation. Il se sentait mal à l'aise et essaya de se concentrer sur ce qu'il faisait. Il ne voulait pas vraiment répondre sur la question de la révolte. Il n'avait rien à dire dessus mais apparemment ça faisait un moment que cela risquait d'arriver.

« Tu devrais plutôt te mettre à l'abri au lieu de filmer... »

Un simple conseil, au vu du bordel qui régnait il valait mieux éviter de roder dehors. Enfin après il était assez grand pour savoir ce qu'il faisait. En attendant on pouvait se demander ce que foutait les flics, toujours aussi inutile ceux là...Ils ne sont jamais là quand il le faut.

Yahto regarda finalement Tala pour prendre la parole

« Tu es sûr que tu auras assez de matériel médical y a l'air d'avoir pas mal de blessés. Je peux essayer de t'en récupérer dans une pharmacie dans le coin. Avec tout ce bordel aucune ambulance va réussir à arriver je pense... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Ven 31 Oct - 14:10


Ils étaient cinq à aider. Cing à agir, et cinq à vouloir sauver les civils.

Allez, six.

Les autres n'avaient pour le moment aucune importance, à l'exception de deux hommes capables de tuer les doigts dans le nez.. il s'agissait bel et bien de Geori Iouriev et de Leif Zaccaria.. de son véritable nom Leiffer. Geori je le connaissais sur le bout des ongles.. mais Leif me paraissait encore mystérieux. Il avait des contacts avec la Police mais les informations s'arrêtaient là. Du reste, il y avait les spectateurs. Des hommes probablement observateurs qui n'ont que faire des civils...

Quel dommage pour eux.. ils ne seront sans doute pas sélectionnés.

Sur le haut d'un immeuble, j'avais installé deux ordinateurs avec lesquels je pouvais suivre en simultané l'ensemble des évènements. Qui les avait causé ? Qui avait relâché les loups dans la ville ? Une chance qu'ils aient tous mordus à l'hameçon. .. non. Pas une chance. J'ai seulement bien joué mon coup.
Si ces citoyens se retrouvaient dans la rue, ce n'était pas dû essentiellement à leur ras le bol général, mais au message qu'ils avaient recu dans leur boite aux lettres, disant que les armes au dehors et les gangs pouvaient être neutralisés si on agissait tous. ... et que s'ils ne faisaient rien, rien d'autre ne les sauverait, et que le monde entier les pointerait du doigt en les traitant de lâches.

Je souris.

Mes doigts s'activèrent sur le clavier durant quelques longues secondes. Mon regard reposa sur la ville entière et mon doigt appuya tranquillement sur le bouton [entrée]. De là, tous les portables que j'ai précautionneusement choisi reçurent un message..qui disait :

- Rejoignez moi à la Cour des Instances de la Rive Est, je vous y attendrai sur les marches. Vous avez 30 minutes, pas une de plus, à compter de maintenant."
Ils auront le temps, même pour ceux qui ne liront pas tout de suite le message. Le Tribunal n'était même pas à dix minutes en taxi d'ici.. donc à pied.. si on courait , on pouvait le rejoindre en vingt minutes. J'ai trouvé ça inutile de donner un morceau de raison pour les appâter. S'ils sont assez curieux, ils viendront.

Toujours est-il qu'il fallait ranger mon matériel, que je m'active. Mon message... s'était principalement adressé à huit personnes : Geori, James, Milan, Yatho, Owen, Tala, Leif et Mink.
J'attrapai ma paire de jumelles et observai l'observable. .. Je souris avec douceur.

Puis je me détournai de ce spectacle pour disparaître du gratte-ciel sur lequel j'avais implanté ma petite base d'informations et rejoignais le lieu où j'allais dévoiler ma véritable identité.
L'évènement peut reprendre dans l'ordre initial ! A Owen de poster ^^

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mer 5 Nov - 12:49



Six feet under

Tala fut ravie de voir dans toute cette folie qu'un autre Tribe se joignit à eux pour aider la population en danger. Elle resta néanmoins très renfermé du visage et gardait son calme face à un tel bazar. La métisse écouta le petit Yahto avec calme et lui répondit tandis qu'elle aidait un blessé que Mink avait ramené à s'asseoir contre le mur du bâtiment.

-Je ne suis pas médecin mais vétérinaire, la plupart des choses que j'ai dans ma chemise ne sont pas pour les humains, mais même si je suis à cours je peux toujours leur venir en aide. Tant que ça ne demande pas de la chirurgie. Mais si tu peux me trouver des antiseptiques et des pansements en plus des bandes et compresses stériles ce serait super.

Puis vinr la question de Mink lorsqu'il vit les loups. Tala le regarda calmement et esquissa un faible sourire avant de se lever et aller vérifier s'ils étaient toujours en sommeil. Elle revint ensuite vers Mink.

-Ils se sont échappés du zoo. Ils dorment ne t'en fais pas, je leur ai donné une bonne dose. Mais avec tout ce bordel c'est impossible que le camion pour les rapatrier ne vienne ici.

Elle se baissa sur un blessé et repris ce qu'elle était en train de faire plus tôt jusqu'à ce qu'un type avec une caméra ne vienne les importuner. Les filmant par la même occasion. Raah! Elle pestait inférieurement et grogna de plus belle lorsqu'il s'approcha d'elle pour l'interviewer, elle détestait ce genre de types qui n'en avait rien a foutre et qui n'en branlait pas une pour aider en situation de crise. Comme maintenant. Se contentant de filmer.

Tala gronda et se releva de ses 193cm en lançant un regard noir au type à la caméra. Elle l'attrapa par le poignet fermement et lui arracha la caméra des mains pour la balancer avec force contre le mur tout près qui l'éclata. Tenant toujours d'une poigne de fer le jeune homme elle lui fit une prise pour le retourner et le foutre au sol et l'immobiliser. Grognant de plus belle en le fixant froidement. Ces fouille-merde, elle les avait en horreur.

-Tu ferais mieux d'aider ou te tirer d'ici très vite au lieu de filmer quelque chose qui n'en vaut pas la peine petit con! Ce n'est pas pour jouer que nous sommes là! Es-tu si inconscient pour ne pas remarquer le bordel ambiant?

Tala se releva et le laissa au sol, elle n'avait pas plus de temps à perdre avec lui et vint aider Yahto à porter un grave blessé et faire son maximum pour effectuer les premiers soins sur la jambe du malheureux qui était en lambeau et pas belle du tout à voir. Elle s'attelait à sa tâche principale, ignorant complètement le journaliste si jamais il l'insultait ou voulait faire plus et elle espérait que l'information lui était rentré dans la tête. Soit il se tirait, soit il donnait un coup de main. Mais Tala ne serait pas douce s'il voudrait s'en prendre à elle... Et au pire il lui restait une fléchette tranquillisante qu'elle avait utilisée sur les loups. Elle l'utiliserait sur ce petit merdeux.

Son portable vibra dans sa poche et elle le sorti pour regarder qui pouvait bien lui envoyer un message. Le perroquet de Mink était aussi revenu vers son propriétaire mais Tala fut légèrement perplexe quant à l'origine inconnue du message et surtout qu'il s'agissait d'une indication d'un lieu de rendez-vous. Pourquoi avait-elle reçue ce message et dans quel but. La curiositéa frappa. Elle redressa la tête vers ses deux collègues et les interrogea du regard en constatant qu'eux aussi avaient reçu un message et qu'il regardaient aussi leur portable. Elle se demandait si il s'agissait de la même chose et ce que tout ça signifiait.





Revenir en haut Aller en bas
Leiffer Von Zaccaria

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 18/12/2013

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Ven 7 Nov - 20:46





Leiffer allait répondre aussi bien à son cousin qu'à son ami quand son téléphone portable bipa à deux reprises. Le premier bip... il avait une idée sur la personne, mais le second, pas le moins du monde. Son instinct ne le trompa pas. Le premier venait de son oncle Wolf qui lui annonçait qu'à cause d'un bordel monstre à Chinatown la réunion de la loge était annulée. Un long soupir s'échappa de ses lèvres. Putain, il avait bossé dessus pendant plus d'une semaine pour voir sa conférence reportée. Enfin soit. Tant pis. Son oncle n'y pouvait rien. Ce n'était pas sa faute non plus.

Cependant, il fronça les sourcils quand il prit connaissance du second dont le ton ne lui plaisait vraiment pas. Ainsi, ils étaient observés. Leiffer tourna la tête et observa les autres toits.

- Non trop visible... mais où alors ? pensa-t-il.

Mais l'heure n'était plus à l'interrogation mais à l'action.

- Adriel ! Oliver ! Vous vous tirez d'ici immédiatement ! Et ne posez pas de question ! Passez par les toits ! Ils se collent quasiment tous ! A la fin de la rue, vous prendrez un taxi pour vous éloigner le plus rapidement possible de ce merdier !

Tout en disant cela, l'Allemand métisse Russe sortit 100$ de son portefeuille et leur donna pour finalement leur tourner le dos et descendre du toit. Autant dire que sa cervelle fonctionnait à fond. La Rive Est... La Cour d'Instance... trente minutes ? Non pas possible avec le merdier ici et les embouteillages. Il réfléchissait à son moyen de transport. Une moto ? Non... Une voiture encore moins. Une fois en bas, son regard se posa sur le vélo qu'un jeune avait laissé pour porter secours aux blessés. Tout en s’essuyant les gants, il s’avança vers son moyen de locomotion.

- 15min… oui, cela devrait être parfait ainsi, dit-il en regardant sa montre dont il régla le chronomètre. Il enfourcha l’engin et se mit à pédaler, se faufilant sans mal au milieu de la foule d’abord, puis des véhicules sur la grande avenue et du pont qui menait à la rive est. Toute cette histoire ne lui plaisait vraiment pas. Il savait depuis le début qu’un truc débloquait. Mais ce qui était le plus inquiétant était sans aucun doute le fait que tout était observé. Quoi qu’il en soit, il le saurait rapidement car le Palais de Justice était en vu. Il n’avait mis que 13 min pour y arriver.

- Pile dans les temps !

Son Gun toujours sur lui, il posa le vélo contre l’une des colonnes de pierre qui le bordait, ouvra sa veste, son sac à l’épaule. On pouvait voir à présent sans trop de mal qu’il était armé. Il monta les marches tranquillement.



Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Dim 9 Nov - 16:57

























Mink continuait de déplacer les quelques blessés restants tout en écoutant la discussion entre Yahto et Tala. Il ne doutait pas en les talents de Tala mais il espérait tout de même que les ambulanciers n’allaient pas tarder, ça lui ferait moins de boulot surtout que certaines personnes étaient tout de même blessées gravement et nécessitaient des soins plus poussés.
 
Il fut rassuré lorsqu’elle lui expliqua que les loups étaient simplement endormis et qu’ils ne risquaient pas de se réveiller dans ce chaos. Il ne restait plus qu’à espérer que tout se calme afin qu’ils puissent être ramenés chez eux. Il s’avança un peu plus vers l’un d’eux et lui caressa le museau, constatant par la même occasion que Tori venait de quitter son épaule. Il leva les yeux vers le ciel et l’observa s’éloigner quelques toits plus loin. Il se releva en fronçant les sourcils, se demandant ce qui avait bien pu attirer son attention.

Les choses chauffaient un peu à côté de lui alors qu’un abruti de journaliste faisait traîner son appareil en s’émerveillant de la situation. Il sourit en coin lorsque Tala envoya valser l’appareil contre un mur et envoya chier le photographe. Si elle ne l’avait pas fait il aurait fait exactement la même chose à sa place, ne supportant absolument pas ce genre de personnes. Il ne comprenait pas comment est-ce qu’on pouvait autant se réjouir à l’idée de filmer des personnes souffrantes voir mourantes.

Il s’accroupi d’ailleurs face à l’un d’eux et l’aida à mieux s’installer contre le mur avant de tourner la tête vers Yahto.

-Est-ce que tu pourrais ramener une ou deux bouteilles d’eau aussi ?

Un battement d’aile lui signala que Tori était de retour et il l’accueilli d’une légère caresse derrière la tête.

-Où étais-tu passé mh ?

Il remarqua le petit mot accroché à sa patte et s’écarta un peu avant de le lire : « Rue du cerisier en fleurs. Bentley noire et drapeaux rouges. G. ». Il ne lui fallu pas énormément de temps pour comprendre de qui venait ce message. Des personnes dont le prénom commençait par « G » et qui avaient réussi à apprivoiser Tori il n’en connaissait pas énormément. Mais il ne pensait pas que lui aussi se trouverait dans les parages.

Sans un mot envers les deux autres Tribes, il quitta la petite ruelle pour se rendre vers le lieu de rendez-vous mais s’arrêta une rue avant alors que Tori lui indiquait la cage d’escalier. Était-il encore sur le toit ? Lentement et sans faire de bruit, il grimpa les quelques échelons et se fit encore plus discret en entendant une voix inconnue.  Devant lui, un homme lui tournait le dos et pointait son arme droit vers Geori.

Instinctivement, il porta sa main vers le couteau qui se trouvait caché dans son pantalon et en agrippa fermement la garde, attentif. Il ne la relâcha que lorsque l’arme fut baissée et en profita pour foncer vers lui et lui asséner un bon gros coup à l’arrière de la tête, l’assommant sous le choc. Par précaution, il repoussa l’arme d’un coup de pied et enjamba le corps désormais au sol pour aller rejoindre Geori de l’autre côté.

-Il va falloir m’expliquer ce qu’un innocent jardinier  comme toi faisait ici sur le toit…

Ca faisait un moment qu’il se posait des questions sur la vraie identité de Geori et cette petite scène avait renforcé ses soupçons. Il allait lui devoir quelques explications par après...

Il avait également reçu un message sur son portable il y a quelques minutes mais n'avait pas eu l'occasion de le lire et depuis, ce dernier ne cessait de vibrer alors il profita de cet instant pour y jeter un coup d'oeil.

-Qu’est ce que…

Décidément, bien des choses étranges se passaient aujourd’hui. Il ne s’avait pas qui lui avait envoyé ce message mais quelque chose lui disait qu’en se rendant au lieu de rendez-vous il en apprendrait un peu plus sur l’espèce de rébellion qui avait lieu.

Il soupira en jetant un coup d'oeil à Geori. Il venait de le retrouver et voilà qu'il devait déjà le quitter.

-Il va falloir que je me rende quelque part, ça te va si on se retrouve plus tard ?

Il ignorait totalement que Geori avait reçu le même message.





Revenir en haut Aller en bas
Geori Iouriev

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 22/05/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mer 12 Nov - 10:38

ÉVENT #2



Quand je disais que je ne serais bientôt plus seul ... A peine descendu de quelques marches voilà qu'un homme me braque en exigeant de moi que je le suive. Pour qui se prend-t-il ? Pour un de ces nombreux cow-boy en quête d'action ? Je n'ai nullement l'intention de suivre un vulgaire inconnu, qu'il soit flic, pape ou même ministre, je ne fais pas partie de ce pays de mangeurs de hamburgers et suis régis par d'autres lois, d'autres ordres. Aussi un sourire s'étirait sur mon visage et le fixais avec une dureté non négligeable. N'avait-il pas remarqué les galons qui brillaient sur ma poitrine? Ni même cette tenue impeccablement repassée ? Sans doute pensait-il que je me rendais à un carnaval de quartier ? Ce n'était pas faute d'avoir prévenu qu'ils avaient tous à faire à un général d'armée.

- Jé né crois pas qué jé vous souivre, vous commettre innorrrrrrrrme irreur ...

Dis-je dans cet anglais irritable en bouche dans un fort accent soviétique et dans un timbre sonnant plus comme un ordre qu'autre chose. Je suis totalement serein et hausse simplement un sourcil dans une posture droite et rigide lorsque je sens venir l'opportunité de le désarmer dans un de ses manquements de vigilance mais je suis devancé. Tout au pire, il s'en sortira avec un bon mal de crane. Bien que je n'affiche pas ma stupeur en observant l'indien s'occuper si bravement de ma potentielle proie du moment, j'en prouve un certain ... soulagement. Dommage, je ne tuerais pas tout de suite cet imprudent. Bien sûr que je m'attendais à une avalanche de questions sur ma présence ou même ma couverture si ouvertement dévoilée. J'avance simplement en passant aux côtés de ce pauvre diable qui doit certainement maudire de n'avoir pas prévu un coup dans son dos et sors la main de la cape pour caresser la joue de l'homme mâte à qui je dois cette merveilleuse action.

- Plous tard. Né restons pas ici, il dévrait bientôt sé réveiller. Tu m'aides à lé porter déhors ?

Je suis à nouveau dérangé par la sonnerie régulière de mon portable et je ne suis visiblement pas le seul. Tout comme Mink, je regarde mon message et fronce les sourcils. Je connais quelques quartiers mais de là à connaître la ville ... Je m'interroge déjà sur cette personne qui ose prétendre me connaître sur le bout des doigts. Personne ne peut avoir cette prétention. Toute fois, celui-ci a pu m'envoyé un message ce qui réduit largement le nombre de connaissances de la liste.

- Rive Est ??? Tu as ta moto ? Jé vais dévoir té l'emprunter ... Bentley trop grosse pour pétites rues. Tu séras mon chauffeur.

Dis-je tout aussi simplement en rangeant mon téléphone et en m'abaissant pour soulever l'un des bras de l'inconnu à l'arme. Je comptais bien le faire sortir de cet immeuble quitte à le poser près des autres civils blessés aux soins de la petite Tribe à qui je jetais un regard tendre de remerciement et une inclinaison galante. Je ne me formalise pas de présentations, ni même de mots, pas vraiment le temps. A peine débarrassé de ce corps que je passais déjà de nombreux appels -en russe et en mandarin- tout en m'éloignant du petit groupe d'indiens occupés à soigner les pauvres civils. J'agrippais le bras de Mink avec fermeté dans un geste sec et déterminé.

- Né traînons pas, ils sont entre bons mains.

Je suis attendu et d'autres immeubles requièrent ma douce mélodie. Mais ceci est une tout autre histoire qui devra patienter. Je devais impérativement "emprunter" la moto et son propriétaire pour me rendre à cet étrange rendez-vous qui sonnait comme de la plus haute importance. Pas par curiosité mais plus par instinct : celui qui régit les hommes de guerre.

Code by AMIANTE


• Fiche
• demande RP
• Liens
Russe (#FFA500)Mandarin (blanc)
Américain (#FF0000)
Listing:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Wilson

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 21/07/2014

MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Mer 12 Nov - 13:40

Adriel voulait rester sur les toits et l'autre homme voulu mettre les deux Blast à l'abri. Cependant au vu de la situation pas sur qu'il existe un véritable lieu sûr. On dirait bien que quelque chose de bien plus sérieux était en train de se dérouler dans cette ville, quelque chose dont personne ne semblait au courant. Oliver ne pouvait pas rester les mains croisées, il avait une mission à accomplir, une mission que lui avait donné Veraci. Il ne pouvait donc pas partir.

L'adolescent prit l'argent tendu par le blond pour le donner à Adriel. Il patienta que l'inconnu s'en aille avant de prendre la parole en se rapprochant de l'échelle de secours.

« Fait ce qu'il a dit, passe par les toits et prend un taxi pour te mettre en sécurité. Tu devrais aller chez toi ça sera plus sûr.... fait très attention à toi. »


Après ces quelques paroles le jeune garçon se mit à descendre du toit de l'immeuble par l'échelle de secours afin de rejoindre la foule plus bas. Il devait en apprendre plus sur ce qui se passait. Il avait repéré plusieurs amérindiens non loin sans doute des Tribe. Ils auraient peut-être un peu plus d'informations et sinon il pourrait sans doute leur donner un coup de main.

Oliver essaya de se faufiler à travers la foule en colère, le bordel était encore plus flagrant quand on est de dans. Il repéra alors une jeune fille dans une ruelle, elle devait avoir 15 ans et au vu de sa tenue devait vivre dans la rue. Cette dernière était en train de se faire agresser par deux hommes qui semblaient avoir envie de la violer. Sans plus attendre Oliver alla les rejoindre pour mettre un bon coup dans le pif de ces deux individus et les faire fuir après les avoir menacer de son arme. Très rapidement l'adolescent s'assura de l'état de santé de la demoiselle et l'invita à se mettre le plus rapidement possible à l'abri. Les enfants des rues savaient rapidement disparaître dans les ruelles connaissant des passages dissimulés.

Une fois sûr que tout allait bien pour elle et avoir rangé son arme Oliver arriva au niveau d'une femme amérindienne et d'un jeune homme, sans doute à peine plus jeune que lui. Ces derniers essayaient de soigner les blessés comme ils pouvaient tandis qu'un autre jeune homme semblait avoir autre chose en tête.

« L'un de vous en sait un peu plus sur ce qui se passe ? J'ai l'impression que cette émeute n'est pas un hasard. »

En même temps qu'il parlait Oliver vint aider Tala dans les premiers soins des blessées. Il avait des notions de premiers secours ce qui allaient s'avérer utile. Il repéra les loups plus loin, endormis mais ne releva pas. Après tout les choses étaient déjà étranges alors un peu plus ou un peu moins.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Ven 14 Nov - 19:27
























Adriel trouvait que le comportement de son cousin était quelque peu particulier, voire suspect. Peu après avoir regardé son téléphone, il leur avait donné de l’argent, leur ordonnant de quitter les lieux juste avant de filer à toute allure. Ce comportement attisa grandement sa curiosité. A tous les coups il savait quelque chose qu’eux ignoraient et ce quelque chose devait avoir un lien avec le bordel qui animait les rues, sinon il ne leur aurait pas ordonné de se mettre à l’abri d’une telle manière…  Quelque chose se tramait et il mourrait d’envie de savoir quoi.

Prendre un taxi et se mettre à l’abri ? Et puis quoi encore, il n’était pas un faiblard peureux. C’était le moment d’arrêter d’observer et de tâter le terrain de plus près. Ainsi, gardant un œil sur Leif qui était toujours en vue sur son vélo, il suivit Oliver en descendant du toit et lui passa devant, lui lançant un clin d’œil tout en rangeant l’argent dans sa poche.

- T’inquiète pas pour moi, je sais me gérer comme un grand~

Et il se mit à sprinter de toutes ses forces afin de ne pas perdre son cousin de vue, gardant sa tignasse blonde comme point de repère. Il pouffa tout de même de rire parce que vue de derrière il avait l’air très peu crédible, le mélange costard super classe sur un vélo pour enfant... c’était vraiment moyen.

Plus il courrait et plus l’écart entre eux se formait, forcément, mais il était endurant et pouvait tenir la cadence. Il fallait juste bien mémoriser les rues par lesquelles il tournait et une fois près du point d’arrivée, il comprit où est-ce qu’il comptait se rendre : à la Cour des Instances. Il attendit quelques minutes supplémentaires afin que son cousin entre à l’intérieur voulant éviter de se faire repérer puis gronder et en profitant pour reprendre son souffle après cette filature sportive. Qu'est ce qui se tramait la dedans ?






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   Ven 14 Nov - 19:55

.. Une Inooorme erreur ? Franchement, ce n'était pas la modestie qui l'étouffait. Il avait beau être un ambassadeur ou le président lui-même que James ne changerait pas de position... Il n'était sous la responsabilité de personne, sinon des Rainy Roads pour le côté officiel de la chose. Et pour sûr que ce n'était pas la Police qui s'en mêlerait puisqu'ils avaient une excellente couverture le concernant. Maintenant, il allait falloir prouver par A + B que cet homme était en tort. L'air trop confiant et condescendant de ce russe - qui assurait pour de bon qu'il ne s'agissait pas d'un kamikaze - le ramenait à dix ans en arrière, lorsque, pendant son séjour en Europe, il avait rencontré bien des hommes de cettre trempe ; il avait compris qu'ils baignaient tous dans une sphère complètement à l'opposé de la leur.
.. En soit. Un américain pouvait très bien s'entendre avec un Russe. Pour avoir déjà travaillé avec l'un des agents de l'Omon. .. Cependant, ils avaient un sérieux problème avec l'accent américain.

Evidence..!

Pendant qu'il reflechissait à comment l'aborder sans user de trop de violence, il sentit une présence derrière lui qui le figea sur place.. Quelle discrétion. .. Il aurait pû se battre, esquiver ce coup... au contraire.. une idée germa dans sa tête. Au moment où on lui porta le coup, assurant ainsi que ce deuxième étranger était de connivences avec le premier, il avança du chef pour amortir le coup, avant de tomber... faussement inconscient.
L'étranger au fort accent donna des détails que James enregistra dans son esprit, alors qu'il appréciait fortement être dégagé de cet immeuble. De toute façon, il en aurait autant fait si les deux hommes -ou plus encore, il ne savait pas combien ils étaient - ne l'avaient pas dégagé de cet endroit.

Ainsi le flic cherchait un rapport à tout ce raffut dehors. Car si ces hommes en étaient responsables, il ne voyait pas la raison? Pourquoi attaquer des meutes de manifestants, des civils qui plus est. Il le saurait plus tard et ferait mener son enquête. En attendant, il leva légèrement la tête lorsqu'il les entendit s'éloigner, jetant un regard circulaire autour de lui pour examiner son entourage. ..
Il écarquilla les yeux en reconnaissant Milan. Fichtre. Il fallait suivre les deux zigotos, et les filer. C'est ainsi que le grand blond se redressa sur ses bras avant de regarder la grande femme qu'il avait déjà repéré sur ses rapports. Tala Nokomis.. Il ricana brièvement, et se détourna pour attraper une bécane, qu'il enfourcha. Il se pencha pour trouver la boite.. Vingt secondes pour la faire démarrer.

Il fit vrombir la moto et joua de la roue arrière pour executer un mouvement circulaire sur le bitume, se rapprochant de Milan avant de lâcher :

- Gamin, va te mettre à l'abris. "

Son regard croisa de nouveau celui de Tala. Bon sang, quelle femme. Nul doute qu'il l'approcherait une prochaine fois. En attendant. Il fit chauffer le moteur une nouvelle fois, et s'arrêta dans son élan...
Rive Est... c'était vague. Ne valait-il pas mieux assurer la garde des civils ? Il cligna des yeux et leva subitement la tête, observant un helicoptère passait au-dessus d'eux. Deux.. trois ? De nouvelles voitures de la NYPD débarquèrent.. L'armée allait enfin gérer tout cela !

Le timing était trop parfait pour que James n'en profite pas. Il s'apprêtait à foncer vers la Rive Est, ignorant totalement que l'adresse exacte se trouvait dans la poche de son jean, ayant omis la présence de son téléphone jusqu'alors.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EVENT#2] Six feet under   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT#2] Six feet under
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» You knock me off of my feet now baby !
» Six Feet Under+Nile+Finntroll+Belphegor..(04/12/07, La Loco)
» top 3 six feet under
» [Vidéo] Message des jumeaux - Fan-Event-ID
» *Happy Feet*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Gangster :: Events-
Sauter vers: